Publié le - 3456 v. -

Panda de Google enfin décrypté

Les moteurs de recherches deviennent de plus en plus stricts en matière de référencement. C’est le cas de Google. Afin de pousser les webmasters à proposer des contenus originaux et de qualité, le géant du Web s’est doté des deux armes « fatales » : Google Panda et Google Penguin. La mise à jour du premier fait couler beaucoup d’encre. Qu’apporte vraiment cette mise à jour ? Ce que nous allons essayer de répondre à travers cet article.

La mise à jour de Google Panda et les controverses autour de l’outil

Google en est conscient, les sites de faible qualité sont encore le roi du Web. Le géant de l’Internet fait donc tout son possible pour inverser la tendance et ainsi pour permettre aux sites « bien faits » d’avoir plus de chance dans leur recherche de bon positionnement. Ce qui l’a poussé à créer son algorithme Google Panda. Mais reconnaissant que les résultats sont encore loin d’être positifs, Google a décidé de mettre à jour l’outil. Ce qui a donné naissance à la version Google Panda 27. Pour rappel, l’algorithme a été sujet à de nombreuses mises à jour depuis sa création. Nous allons en parler un peu plus bas.

Mais en quoi consiste Google Panda ? Il s’agit d’un programme dont la principale finalité est la détection de sites web dont les contenus sont plagiés ou d’une mauvaise qualité. Les sites web détectés seront chassés de la première page des résultats de recherches. L’outil est-il efficace ? Il est encore difficile de donner « oui » comme réponse à cette question. Bon nombre de webmasters voient leur site descendre et descendre encore dans les résultats de recherches sans savoir vraiment pourquoi. Eh oui, il faut le reconnaître, certains des sites « sanctionnés » ont pourtant des contenus originaux et de qualité. Google Panda n’est-il donc pas fiable ? Si, le problème réside chez Google. La firme refuse en effet de révéler les autres éléments pris en compte par son algorithme. Et avec une mise à jour qui s’est notamment penchée vers les comparateurs de prix, on a de plus en plus du mal à connaître la vraie stratégie du géant de l’Internet.

Il faut tout de même le reconnaître, Google Panda 27 est bien meilleur que ses prédécesseurs. Pour preuve, il existe un grand nombre de sites web ayant des contenus de qualité et non plagiés qui sont parvenus à améliorer leur positionnement en ne citant que Wikipédia, Trip Advisor et Facebook. Mais la chute récente de Yelp.com fait perpétuer la polémique autour de l’algorithme de la grande firme américaine. Cette chute était de l’ordre de 8 %.

Que faire pour éviter les effets « choquants » de Google Panda 27 ?

Malgré les améliorations que Google a faites donc, Google Panda 27 réserve aussi bien des bonnes que de mauvaises surprises aux Webmasters comme ses prédécesseurs. Que faut-il donc pour éviter de mauvaises surprises, des surprises que certains administrateurs de site n’hésitent pas à qualifier de « pervers » ? Car nous ne connaissons pas totalement les autres causes de déchéances liées à l’algorithme, ne pouvons que donner des conseils en lien avec les causes révélées par le géant du Web. Pour les personnes chargées du référencement d’un site, la première chose à éviter est le scraping, c'est-à-dire le plagiat. En constatant que vos nouveaux contenus ont déjà apparu sur un autre site, Google Panda n’hésitera pas à déclasser votre site au bénéfice du site auquel vous avez copié ce contenu.

Être malin n’est pas vraiment une qualité en matière de référencement. Le content spinning est condamné depuis la création de Google Panda. Ainsi, tout rédacteur ne doit pas se contenter de reprendre un article dupliqué d’un site en utilisant des synonymes. Un tel manœuvre aura pour conséquence le déclassement du site pour le compte duquel il travaille.

La vérification de contenu est également un meilleur moyen pour éviter les effets pervers de la nouvelle version de Google Panda. Il faut du contenu unique et ayant suffisamment de qualité, un contenu pouvant vraiment renseigner ses lecteurs. Ainsi, chaque rédacteur doit savoir prendre la place des internautes lorsqu’il crée un contenu.

Google ne semble pas encore être satisfait de son algorithme. Il y travaille encore actuellement afin d’apporter des améliorations. Depuis quelques mois, les utilisateurs ont la chance de recevoir tous les 10 jours une nouvelle mise à jour de l’outil. Il faut donc vérifier régulièrement la disponibilité d’une telle mise à jour afin de bénéficier des nouveautés qu’elle apporte. Ce qui permet donc d’espérer une disparition totale des désagréments liés à l’outil pour les sites qui utilisent des moyens honnêtes pour bien être référencés.

Historique des mises à jour de l’outil

Le déploiement de la mise à jour Google Panda a commencé en 2011. L’outil a été testé avec succès aux États-Unis et c’est là qu’a commencé sa conquête de l’Europe en passant par le Royaume-Uni et en poursuivant par les pays saxons avant d’atteindre la France. Pour rappel, le déploiement a eu lieu le 11 août 2011 dans le pays. Il s’est un peu plus accéléré dans les semaines qui viennent en Europe de l’Est. En 2012, l’outil a couvert tous les continents malgré quelques dégâts enregistrés dans plusieurs pays. Eh oui, la France fait partie des pays où l’on a recensé de sévères impacts liés à Google Panda. Pour essayer de faire taire les détracteurs de son algorithme, le géant du Web a lancé deux mises à jour en espace de quelques jours en 2012. C’est au cours de cette année également que Google Penguin, un dispositif similaire, mais concernant surtout les référencements avec les liens, a vu le jour. Malgré ces deux mises à jour et l’avènement de Google Penguin, Google Panda a eu du mal à avoir l’unanimité auprès des Webmasters, ces derniers qualifiant cet outil d’inapproprié au domaine du référencement. Google n’a pas toutefois renoncé à son outil et surtout à son objectif de se doter d’un algorithme performant. Ainsi, en mars 2013, il a fait savoir, par l’intermédiaire de Matt Cutts, son désir d’intégrer Google Panda dans les mises à jour continues de son algorithme. Trois mois après, les utilisateurs ont eu la surprise de voir des nouvelles mises à jour de l’outil tous les 10 jours. Avec un tel rythme, beaucoup d’observateurs n’ont pu se retenir de qualifier Google Panda comme un renouveau de « Google Dance ». Deux nouvelles versions ont eu lieu après, Google Panda 26 et Google Panda 27. La dernière version « incorpore de nouveaux signaux pour être plus finement ciblée » selon la firme américaine.

Soumettez une réponse à propos cet article

Les publications similaires de "Search engine optimization"

  1. 30 Mai 2015Google Phantom 2 - Le nouveau protocole secret révélé !6633 v.
  2. 9 Avril 2014Proxy gratuit, ou les trouver ?771465 v.
  3. 13 Fév. 2014IP et SEO, quelle corrélation2802 v.
  4. 4 Fév. 2014Update Penguin de Google décrypté3673 v.